Jean de HERDT

Jean de HERDT

Jean de HERDT est décédé le samedi 5 janvier 2013 à l’Hôpital de Bourges.

Gloires du Sport - Promotion 1998 - Né à Paris 15è le 23 juillet 1923.

Ce gymnaste parisien d’origine alsacienne découvrit le judo à 14 ans. Dès l’année suivante, il a la chance d’être le partenaire de démonstration de la tournée en France de Maître Jigoro Kano, considéré comme le fondateur de cette discipline. Il fut l’élève de l’immense Maître Mikonosuke Kawaishi. Véritable force de la nature, Jean de Herdt domina dès lors tous ses adversaires, physiquement et mentalement. Les premiers championnats d’Europe eurent lieu à Paris en 1951.

Jean de Herdt gagne en toutes catégories. Mais se fait un ennemi en terminant ex aequo un combat de 22 minutes au cours duquel il perd 7 kg contre l’immense champion du monde des poids lourds, Toshirō Daigo. Humiliés de cet affront incroyable, les Japonais, qui vont régner en maîtres sur les instances du judo pendant les 20 ans qui suivent, lui infligent hansoku-make pour keikoku manifeste, et lui interdisent l’accès aux grandes compétitions, même en tant que dirigeant ou entraîneur. Il ne put donc participer aux championnats du monde. Il avait 41 ans quand le judo devint une discipline olympique (Tokyo 1964) et ne put participer.

Jeanne DELAY et Émile ALLAIS

La F.I.S.F et le mouvement sportif sont cruellement touchés par la disparition de deux grands champions :

Jeanne DELAY, internationale de tennis de table, ancienne secrétaire générale de la F.I.S.F, militante de la première heure en faveur du tennis de table féminin, nous a quittés le 06 octobre 2012 à 93 ans. Quadruple championne de France (1937-1938-1948 et 1949) elle avait également remporté la médaille de bronze par équipe aux championnats du monde de Stockholm en 1949.

Hier, jeudi 18 octobre 2012, une grande figure du ski s’en est allée: Émile ALLAIS, qui avait fêté ses 100 ans en février dernier, et considéré comme le père du ski français.
En 1993, il fut le premier sportif français a être nommé Gloire du sport.

Son palmarès est plus qu’éloquent :

  • 2 victoires à l’Arlbert-Kandahar
  • Médaille de bronze (combiné) aux Jeux de 1936
  • Médaille d’argent aux championnats du monde 1935 (descente et combiné) et 1938 (descente et slalom)
  • Médailles d’or en descente, slalom et combiné (triplé historique égalé par Jean-Claude Killy en 1968) aux championnats du monde 1937 et au combiné en 1938.

Il fut la seconde ceinture noire française (1955) puis le premier 2e,3e, 4è et 5e dan de France, et aida les judos belge et néerlandais à se structurer. C’est dans ce cadre qu’il eût pour élève Antonius Geesink, qui lui offrit, par personne interposée, une revanche inespérée en 1961. C’est l’un des créateurs de l’Association française des professeurs de judo et du Collège national des ceintures noires. Son fils Marc a été multi-champion de France de natation (400m 4 nages) et est président de l’amicale des Internationaux Français de Natation.

Thérèse SALVADOR présidente de la Fédération des Internationaux du Sport Français, le Bureau et le Comité directeur s’associent à la douleur de ses enfants et présentent leurs plus sincères condoléances à sa famille.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×