4.1. Les Gloires du Sport

La FISF, sur l’initiative de son président Madame Monique BERLIOUX, décida en janvier 1993 de concrétiser un devoir qui s’imposait de longue date : raviver et illustrer le souvenir des générations d’athlètes, de dirigeants et de journalistes d’élite qui ont fait la grandeur sportive de notre pays.

Ce pourquoi elle créa les « GLOIRES DU SPORT », grande manifestation du souvenir, organisée chaque année par la FISF au CNOSF (Charléty), pour honorer des champions et dirigeants d’exception. A cette occasion, une plaque est apposée au fronton du Stade Pierre de Coubertin en témoignage de leur parcours sportif remarquable.

Depuis la naissance du sport moderne, une pléiade de grands champions n’a cessé de projeter souverainement, à travers le monde, le renom de la France.

Jusqu’ici, nulle action nationale spécifique n’avait été entreprise pour perpétuer les exploits athlétiques et les exemples qui, depuis la naissance du sport moderne, avaient projeté à travers le monde le renom de la France.

Avant la FISF, seul Armand MASSARD essaya de créer une structure permanente pour y célébrer les plus grands de nos champions. S’appuyant sue ses fonctions, il utilisa un mur du stade de Coubertin pour y graver les noms d’une quinzaine d champions de son  choix, vers 1950. Des oppositions se manifestèrent et l’on en resta là.

En 1993, une commission spéciale de la FISF réunit un groupe de personnalités hautement compétentes qui élabora une longue liste de célébrités ayant fait triompher nos couleurs depuis les années 1850, début du sport moderne organisé et codifié. Il fut décidé d’arrêter cette première sélection à l’année 1968, pour qu’il y ait suffisamment de recul historique dans les choix définitifs.

Le 12 mars 1993, les 400 participants au Gala annuel de la FISF qui représentait tout l’éventail du sport français, sélectionnèrent 25 noms qui constituèrent la promotion inaugurale des « GLOIRES DU SPORT ».

Les internationaux eurent d’emblée le soutien actif des plus éminentes personnalités qui comprirent qu’il s’agissait là d’une œuvre nationale. Le journal « L’Équipe » a accordé son patronage à l’entreprise.

La Mairie de Paris offrit pour sa part un lieu d’hommage permanent aux plus grands des athlètes français : le stade Pierre de Coubertin.

Depuis 2004, le C.N.O.S.F. a pris la relève pour un siège permanent des plaques nommant athlètes, dirigeants, et personnalités qui illustrèrent tant les sports traditionnels issus des Jeux antiques que les sports les plus modernes.

L’institution fut inaugurée le 22 novembre 1993 par M. Joël LAÏNÉ, conseillé de Paris, adjoint au Maire, représentant M. Jacques CHIRAC, Maire de Paris, en présence de Mme Michèle ALLIOT-MARIE, Ministre de la Jeunesse et de Sports, et de M. Henri SÉRANDOUR, Président du Comité National Olympique et Sportif Français.

Le président du C.N.O.S.F. Henri SÉRANDOUR accueillit, à partir de 2002, les cérémonies des promotions à la Maison du Sport. La dernière en date, la dix-huitième promotion s’y est déroulée le 29 novembre 2010.

 

 


 

 

LIENS :

 

GLOIRES DU SPORT par ordre alphabétique

GLOIRES DU SPORT par spécialités

GLOIRES DU SPORT par promotions

GLOIRES DU SPORT sur wikipédia

 


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×